C'est pourquoi le changement de nom en « Gouvernement provisoire de la République française » est décidé par ordonnance le 3 juin 1944 : il s'agit par cette décision de donner à cette organisation les droits (les prérogatives) et surtout l'autorité nécessaire au rétablissement d'un véritable gouvernement en France. Il sera alors le chef du Gouvernement Provisoire de la République Française mis en place le 6 septembre 1944. Le 19 avril 1946 l'Assemblée constituante adopte un premier projet de constitution soutenu par la majorité de gauche et dénoncé par les centristes et la droite. La loi constitutionnelle du 2 novembre 1945 fonde ce régime politique républicain. Le droit de vote ayant été accordé aux femmes, le 21 avril 1944, par le Comité français de la Libération nationale et confirmé par l’ordonnance du 5 octobre 1944 sous le GPRF, elles vont aux urnes pour la première fois lors des élections municipales du 29 avril 1945. 1944 Installation de la base école 723 sur le terrain d'aviation de la plaine des îles 1944 10 septembre Abolition du gouvernement de Vichy. Nom donné au groupe de résistants, unis autour de de Gaulle, qui prend la place du gouvernement de Vichy à partir de juin 1944.. Plus précisément, le GPRF est le nom que Comité Français de Libération Nationale (CFLN), organe dirigeant de la Résistance, a pris à partir 3 juin 1944 à Alger. Après la promulgation de la Constitution de la Quatrième République le 27 octobre 1946 et jusqu'à ce que l'ensemble des organes de celle-ci soient mis en place, c'est-à-dire jusqu'à l'élection de Vincent Auriol à la présidence de la République le 16 janvier 1947, on entre dans une période de transition généralement rattachée à la Quatrième République mais où subsistent certaines des institutions provisoires. Le Général de Gaulle: 21 novembre 1945- 26 janvier 1946 ; 2. À la libération, le GPRF s'installe à Paris le 31 août 1944 et se réunit pour la première fois en France le 2 septembre. Le 3 juin 1944, à quelques jours du débarquement allié en Normandie, le général de Gaulle constitue officiellement à Alger le gouvernement provisoire de la République française et en devient naturellement le chef. Depuis juin 1943, le Comité français de Libération nationale est l'organisme qui « assure la direction générale de la guerre » (création de l'armée dite Forces françaises de l'intérieur (FFI), organisation du pouvoir pendant et après la libération...). Ce gouvernement a voté des mesures phares comme le droit de vote des femmes, la Sécurité sociale. Le 29 janvier, présentation du gouvernement devant l'assemblée (23 communistes, socialistes et MRP). Ordonnance du 21 avril 1944 relative à l’organisation des pouvoirs publics en France après la Libération, signée par le général de Gaulle et le CFLN. Gouvernement démocratique d'Albanie (1944-1946) Algérie. ; elle coordonne les actions militaires de … La principale action du gouvernement provisoire français est de travailler sur l'élaboration de la nouvelle constitution française. Noms des producteurs : Gouvernement provisoire de la République … Gouvernement Provisoire (1944-1946) 10 centimes. Par ordonnance du 21 avril 1944 prise par le Gouvernement provisoire du général de Gaulle à Alger, les femmes deviennent enfin électrices et éligibles, comme les hommes. 3 juin 1944 – 27 octobre 1946(2 ans, 4 mois et 24 jours). ... FRANCE 356 LOCAL 1944 NANCY LIBERATION OVERPRINT OG NH U/M F/VF. Les tribunaux du peuple à la Libération. Il est créé officiellement le 3 juin 1944[6],[7], la veille de l'arrivée du général de Gaulle en Grande-Bretagne, à l'invitation de Winston Churchill, quelques jours avant le débarquement en Normandie[8]. Celle-ci avait conduit à de nombreuses exécutions sommaires et à la tonte des femmes soupçonnées d'avoir eu des liaisons avec l'ennemi. Cette constitution est rejetée par référendum le 5 mai 1946, entraînant la dissolution de la Chambre et la démission du socialiste Félix Gouin. Il met en place la sécurité sociale (ordonnance du 19 octobre 1945) et des allocations familiales (loi du 22 août 1946), fondements de l'État-providence en France. La vie politique évolue vers plus de démocratie puisque les femmes votent pour la 1 ère fois aux municipales de 1945 (ordonnance du 22 avril 1944). Par la suite l'épuration légale conduite soit par des magistrats, qui pratiquement tous avaient prêté serment à Pétain, ou par des jurés de la Haute-Cour, parlementaires issus de la Troisième Force opposée aux gaullistes et aux communistes, allait aboutir à des résultats d'une indulgence extrême, laissant libres des hommes comme René Bousquet qui avait, en accord avec le haut dignitaire SS Heydrich et avec Himmler, intensifié l'action de la police française contre les résistants, ou comme Xavier Vallat, créateur du Commissariat général aux questions juives, ordonnateur de la persécution des Juifs et surtout de leur recensement qui allait faciliter leur déportation par l'ennemi. La guerre d'Indochine éclate fin 1946 et ne se terminera en ce qui concerne la France que beaucoup plus tard, avec la séparation du pays entre Viêt-Nam du Nord et Viêt-Nam du Sud, en 1954. Pourquoi irais-je la proclamer[1],[2] ? ... La République est réinstallée dès la libération de Paris, en août 1944. Ainsi, prise à Alger, l'ordonnance du 3 août 1944 substitue au Comité français de libération nationale le gouvernement provisoire de la République française ; elle unifie les résistances extérieures (F.F.L.) Il sera alors le chef du Gouvernement Provisoire de la République Française mis en place le 6 septembre 1944. Il passe aussi l'ordonnance du 2 février 1945 sur l'enfance délinquante. Territoire de la République française en vert foncé, de ses protectorats en vert intermédiaire et des territoires allemands et autrichiens occupés par la France en vert clair. Le 2 juin 1944, à Alger, le Comité français de la Libération nationale (CFLN), organe politique issu de la Résistance intérieure et extérieure, prend le nom de Gouvernement provisoire de la République française. En août 1945, un conflit éclate en Indochine entre le gouvernement du Viet Minh, qui avait pris le pouvoir à la faveur de la capitulation japonaise, et les autorités françaises. fra0489. Le Gouvernement Provisoire de la République Française (G.P.R.F.) Présidé par le Général de Gaulle, celui-ci prépare le rétablissement de la légalité républicaine. List of Chairmen of the Provisional Government Il en sera le chef jusqu'au 26 janvier 1946 où il démissionnera suite à l'instauration d'une République où l'assemblée Nationale peut renverser le gouvernement. Par ailleurs les organisations issues de la Résistance disposent d'éléments armés pouvant être utilisés par les communistes dans l'éventualité d'une révolution (FFI, COMAC, milices patriotiques). Le gouvernement a quatre présidents durant son existence : De Gaulle démissionne le 26 janvier 1946, refusant le retour d'une République parlementaire dont l'assemblée est susceptible de renverser le gouvernement. 1944. $19.99. Composé de communistes, de socialistes, de radicaux et de MRP, il déclare nulles et non advenues les décisions constitutionnelles du régime de Vichy (ordonnance du 9 août 1944)[3], qu'il considère comme une parenthèse illégale dans le fonctionnement de l'État. Crée le 3 juin 1944, quelques jours avant le débaquement des Alliés, le Gouvernement provisoire de la République française (GPRF) installe son autorité sur le territoire libéré dans les semaines suivant la Bataille de Normandie, et se substitue progressivement dans les faits au régime de Vichy. Le gouvernement provisoire reprend le projet de 1936 de Jean Zay, et crée l'École nationale d'administration (9 octobre 1945) afin d'assurer aux futurs hauts fonctionnaires une formation effective, homogène et de haut niveau, ainsi que de permettre l'accès de ces fonctions aux seuls éléments méritants, indépendamment de leur origine sociale. Le 6 juin 1944, les alliés débarquent en Normandie. Les FFI intègrent l'Armée française, toujours en guerre, le 23 septembre 1944, les milices patriotiques le font le 28 octobre. Gouvernement provisoire d'Albanie (1912-1914); Gouvernement démocratique d'Albanie (1944-1946); Algérie. Et le 21 octobre 1945, … Free shipping for many products! Gouvernement provisoire de la République algérienne (1958-1962) Allemagne. L'Etat français (ou Régime de Vichy) est dissous le 3 juin 1944. Dates extrêmes : 1944-1950 Importance matérielle: 24 m.l. La France parvient à reprendre pied en Indochine et entame des négociations avec le gouvernement de la République démocratique du Viêt Nam, mais refuse d'inclure la Cochinchine dans le nouvel État. Le projet monocaméral devient bicaméral. Les timbres ont été émis au fur et à mesure du débarquement en Normandie (Manche et Calvados) mais peu utilisés comme affranchissement car les valeurs faciales correspondaient peu aux tarifs de 1944. Lors de ces scrutins, les Français approuvent le projet d'une nouvelle constitution et élisent une Assemblée constituante. Vikidia est une association et n'existe que grâce à des dons. Première Restauration :1814 - Louis XVIII, Cent-Jours :1815 - Napoléon Ier1815 - Napoléon II, Seconde Restauration :1815 - Louis XVIII1824 - Charles X, Monarchie de Juillet :1830 - Louis-Philippe Ier, Seconde République :1848 - Louis-Napoléon Bonaparte, Second Empire :Empereur - Louis-Napoléon Bonaparte, Troisième République :1871 - Adolphe Thiers1873 - Patrice de Mac-Mahon1879 - Jules Grévy1887 - Sadi Carnot1894 - Jean Casimir-Perier1895 - Félix Faure1899 - Émile Loubet1906 - Armand Fallières1913 - Raymond Poincaré1920 - Paul Deschanel1920 - Alexandre Millerand1924 - Gaston Doumergue1931 - Paul Doumer1932 - Albert Lebrun, Régime de Vichy :1940 - Philippe Pétain, Gouvernement provisoire de la République française :1944 - Général de Gaulle 1946 - Félix Gouin, Georges Bidault, Léon Blum, Quatrième République :1947 - Vincent Auriol1954 - René Coty, Cinquième République :1959 - Charles de Gaulle1969 - Interim d'Alain Poher1969 - Georges Pompidou1974 - Interim d'Alain Poher1974 - Valéry Giscard d'Estaing1981 - François Mitterrand1995 - Jacques Chirac2007 - Nicolas Sarkozy2012 - François Hollande2017 - Emmanuel Macron, Gouvernement provisoire de la République française, Gouvernement Provisoire de la République Française, Comité français de Libération nationale, http://mjp.univ-perp.fr/france/co1944.htm, http://www.assemblee-nationale.fr/histoire/legislatures-CFLN-Gouvernementprovisoire-et-constituantes.asp, https://fr.vikidia.org/w/index.php?title=Gouvernement_Provisoire_de_la_République_Française&oldid=1407152, Dernière modification le 5 mai 2020, à 13:43. La France Libre, la France Combattante, le Comité français de libération nationale, l'ont, tour à tour, incorporée. La dernière modification de cette page a été faite le 2 janvier 2021 à 11:09. shipping: + $2.99 shipping . Ces commissaires se heurtent parfois aux comités locaux de la Résistance (CDL), qui regimbent à céder un pouvoir acquis de facto à la suite de la Libération, en particulier dans les territoires libérés par la Résistance (Sud-Ouest, Savoie…).